mercredi 4 mars 2015

House of Cards

Une des dernières séries qui m'a plu est "House of Cards".

Une troisième saison vient d'ailleurs de sortir il y a quelques jours.

J'ai hâte de la visionner car je trouvais que la fin de la saison 2 se suffisait à elle-même. Je me demande donc quelles vont être les nouvelles aventures de Francis Underwood à la Maison blanche.


L'histoire débute par une trahison : le membre du congrès Franck Underwood s'attend à être nommé secrétaire d'état par le nouveau président des Etats-Unis, comme ce dernier le lui avait promis en son temps, en échange de son aide précieuse. Pas de bol, c'est un autre politicien qui est finalement désigné à sa place. Franck est un peu déprimé mais décide finalement de ne pas se laisser abattre : il va les bouffer tout crus!

Franck Underwood met alors en place, patiemment, telle une machiavélique araignée, sa vengeance.

L'originalité du show réside dans les commentaires, parfois glaçants, qu'il délivre en aparté au spectateur en fonction des scènes dans lesquelles il apparaît et où il déploie énormément de charme, se montre persuasif et attire la sympathie des personnes avec lesquelles il interagit. On se sent alors comme un témoin privilégié ou une sorte de confident.

Connaissant très mal le système politique américain, j'ai rencontré quelques petites difficultés au début à saisir tous les détails de l'intrigue, mais je m'y suis habituée après quelques épisodes. 

Underwood t'explique qui il va manger tout cru, et avec quel assaisonnement
Madame Underwood n'est pas n'importe quelle épouse : froide, blonde et mince, elle n'a pas moins d'ambition que son mari, qu'elle soutient énergiquement, tout en étant elle-même active politiquement, dans le domaine des ONG.

Cet implacable couple élabore des stratégies autour d'une cigarette au milieu de la nuit.

Madame Underwood, passionnément aimée et admirée par son mari

L'argent ne les intéressent pas, du moins pas en tant que tel. Ils n'ont qu'un objectif : le pouvoir et n'ont aucun scrupule à manipuler l'un ou utiliser l'autre pour parvenir à leurs fins, même si, parfois, ils se laissent néanmoins aller à avoir des émotions et à se conduire avec humanité.

Sans que cela ne soit un gage d'exclusivité

Franck sait à merveille utiliser les faiblesses d'autrui

Il sait aussi faire naître une loyauté sans faille chez ceux qui le servent
 
Au fil des épisodes, Frank élimine donc avec brio les obstacles, sans quitter son objectif des yeux.
 
 

 

1 commentaire: